Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 18:46

Bonsoir cher lecteur,

Les bidons de ce pauvre Francesco (Schettino) ne s'arrangent pas. La danseuse (?) Moldave - en fait : Moldavo-Roumaine -  qui avait témoigné en sa faveur après le naufrage, semble avoir renversé la vapeur : à présent elle clame son amour pour l'intrépide comandante, et affirme s'être trouvée en sa compagnie sur la passerelle de commandement au moment du crash, en complète infraction avec le règlement.

Des aveux qui risquent bien d'envoyer par le fond le couple de Francesco, et sa liberté pour les années à venir ; sa réputation, elle, avait depuis longtemps atteint les profondeurs abyssales, où règnent la nuit perpétuelle et les crevettes aveugles ( C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est l'amer qui prend l'homme, tintintin ! ).

Les pla-boys se suivent dans l'actualité, et ne se ressemblent pas.

Tandis que Schettino n'en finit pas de payer ses séances de moldavo cariola  et de rumeno trotto (les initiés auront identifié la légendaire brouette moldave et le toujours délicat trot roumain), voici venir sur le devant de la scène médiatique l'incomparable Mitt Romney, candidat des élections primaires américaines face au non moins stupéfiant Newt Gingrich.

Nous sommes fan de Mitt, cher lecteur.

Certes, Newt ne laisse pas indifférent, mais principalement du fait qu'il semble totalement impossible qu'un type avec un physique et un nom pareils soit jamais président des Etats-Unis d'Amérique. On admire sa candidature comme l'exploit sportif d'un handicapé : la compassion gâche un peu la fête.

Avec Mitt, on est sûr de n'avoir, à aucun moment, un quelconque sentiment de pitié. On peut être emballé au premier degré, franchement, en toute bonne conscience. Il est reposant, d'une certaine façon. Une vraie belle gueule de président américain, la dent blanche, le poil brillant et la mâchoire carrée. Et riche ! Fortune faite dans la gestion d'un fonds de placement, s'il vous plaît !

Et par dessus tout, d'une franchise qui n'a pas été vue en politique depuis... Hey ! A-t-elle seulement jamais été vue ?

Mitt Romney est plein aux as, rappelez-vous - une fortune estimée à environ deux-cent cinquante millions de dollars. A ce niveau, n'importe qui a depuis longtemps perdu de vue la réalité de la vie du quidam moyen - qui plus est quand cet argent a été gagné par la spéculation financière. Oui, Mitt plane à douze mille feet au dessus des problèmes du populo, mais il ne s'en cache pas !

Admirez avec quel naturel il parie DIX-MILLE dollars avec son interlocuteur au cours d'un débat télévisé en direct, en ajoutant bien "pour le principe", comme nous le faisons quand nous parions dix euros !

Et comme il parle simplement des sommes qu'il gagne par an en tant que conférencier : "Pas grand chose : environ trois cent-cinquante mille dollars."

Et comme il plaisante avec un groupe de chômeurs, en déclarant qu'il est chômeur lui aussi, et qu'il active son réseau pour décrocher "un certain job" (on l'imagine ponctuant cette bonne blague d'un clin d'oeil amical).

Et comme il se déclare "peu inquiet pour les plus pauvres", parce qu'ils ont des "protections sociales"!

Oui cher lecteur, nous sommes vraiment fan de Mitt Romney. Enfin un homme politique qui avance à visage découvert ! Qui n'a strictement rien à foutre des soucis du commun, qui ne les imagine même pas, et le montre à grand renfort de débats télévisés, interviews et meetings. Qui viendra encore dire que tous les politiciens sont des menteurs ?

Sacré Mitt !

Robert Willard
le 02/02/2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Willard - dans Monde
commenter cet article

commentaires

Alexandre Boudnikoff 03/02/2012 21:28

Assez réjouissant !