Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 14:04




Bonjour cher lecteur,

 

Les "mémoires" de Johnny Halliday sont bien partis pour être un best seller, semble-t-il. Et c'est bien naturel, car l'ouvrage contient des révélations véritablement fracassantes, ô combien édifiantes pour les générations futures : n'y apprend-on pas, autre autres, que Johnny a loupé un rencard avec Raquel Welch a cause de Michel Sardou, lequel, souffrant de diarrhées aiguës, avait mis les deux compères en retard - ce que n'a jamais pardonné la sulfureuse bolivo-américaine ?

Du très lourd, donc, comme vous le voyez - qui relègue Saint-Simon au rang de misérable pisse-copie.

Il est vraiment rassurant de constater que, crise planétaire ou pas, le bon peuple français ne perd pas de vue ses fondamentaux. Ouf !

Mais venons-en au référendum :

Pourquoi pas de référendum à propos du mariage gay - pardon : du mariage pour tous ?

En fait, pourquoi JAMAIS de référendum sur les sujets sociétaux d'importance (comme la peine de mort, le droit de vote aux étrangers, etc.) ?

Pourquoi, en revanche, tant de référendums sur des sujets aussi imbitables, pour le commun des citoyens, que le traité de Maastricht ou la constitution européenne ?

Élément de réponse, cher lecteur, avec ce tableau gracieusement fourni par wikipédia : il récapitule les référendums en France depuis 1958 : 

 

Date
Motif et circonstances Résultat (% des exprimés)
28-sept-58 Constitution de la Ve République Oui (82,6)
08-janv-61 Référendum sur l'autodétermination en Algérie Oui (74,99)
08-avr-62 Référendum sur les accords d'Évian Oui (90,81)
28-oct-62 Référendum sur l'élection au suffrage universel du président de la République Oui (62,25)
27-avr-69 Référendum sur la réforme du Sénat et la régionalisation Non (52,41)
23-avr-72 Référendum sur l'élargissement de la CEE (Royaume-Uni, Irlande, Danemark et Norvège) Oui (68,32)
06-nov-88 Référendum sur l'autodétermination en Nouvelle-Calédonie Oui (79,99)
20-sept-92 Référendum sur le traité de Maastricht Oui (51,04)
24-sept-00 Réduction de 7 à 5 ans de la durée du mandat du président de la République Oui (73,21)
29-mai-05 Référendum français sur le traité établissant une Constitution pour l'Europe Non (54,67)


...où l'on peut voir immédiatement ceci :

lorsque le référendum porte sur une question parfaitement claire et appréhendable par le citoyen lamda, il se dégage TOUJOURS une majorité TRES NETTE. A contrario, sur des sujets à fort contenu technico-technocratique (en rouge dans le tableau), les réponses sont TOUJOURS hésitantes et la majorité faiblement significative.

Les Français semblent  s'entendre largement sur les sujets qu'ils comprennent. 

Ce qui répond, chiffres à l'appui, aux questions de notre préambule : si un gouvernement se refuse à consulter par référendum, sur un sujet clair et appréhendable, c'est très probablement qu'il est sûr d'être désavoué.

Ce qui aussi doit nous amener à considérer avec circonspection les sondages présentant des résultats équilibrés, sur ces sujets clairs et appréhendables...

Enfin, toujours à propos du référendum, et toujours dixitwikipédia : ceux qui en ont le plus usé sont Napoléon (5 fois en quinze ans), Napoléon III (3 fois en dix-neuf ans) et de Gaulle (5 fois en onze ans). Pas mal pour deux dictateurs et un crypto-despote.

Mitterrand n'y recourut que deux fois en quatorze ans (dont une à propos de Maastricht), de même que Chirac, en douze ans (dont une à propos de la constitution européenne).

Sans plus de commentaires...

Robert Willard
le 09/02/2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Willard
commenter cet article

commentaires