Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 14:44

moscovici 100 128

 Comme on s'y attendait cher lecteur, la grande campagne de transparence lancée par François Hollande fait souffler un vent de panique parmi ses ministres. On peut en juger avec cette édifiante conversation entre Jacques Séguéla et notre ministre de l'Economie Pierre Moscovici (que l'on doit à une indiscrétion d'un proche collaborateur du publicitaire) :

"

-Jacques, je suis dans la merde avec mon patrimoine ! Je ne sais pas quoi faire !

-Ah bon ? Tu as tant que ça à déclarer ?

-Non justement, c'est tout le contraire !

-Comment ça, "tout le contraire" ? Si tu n'as pas grand' chose, c'est plutôt bien pour toi, non ?

-Attends : en grattant tout ce que j'ai pu, je n'arrive même pas à trois-cent mille balles ! De quoi je vais avoir l'air ?

-...

-Allo ? Tu es toujours là ?

-Trois-cent mille balles ? Tu te fous de moi, Pierre ?

-Mais non bordel ! C'est pour ça que je t'appelle ! Laurent [Fabius, ndlr] serait autour de six millions, lui. Je vais passer pour un toquard !

-...

-Tu sais que ces salauds ont fait un palmarès, fallait s'y attendre. Je serais trente-et-unième sur trente-huit ! Même Cécile [Duflot, ndlr] a plus que moi !

-Putain Pierre, c'est pas vrai ! T'as rien en Suisse que tu pourrais rapatrier ? (rire).

-Très drôle ! Tu crois que c'est le moment de déconner ? Je dois rendre ma déclaration lundi !

-Je comprends bien. Merde ! Qu'est-ce qui lui a pris, à François, avec cette connerie de transparence ?

-C'est Laurent [Fabius] qui l'a poussé, c'est sûr. Depuis que j'ai parlé de taxer les oeuvres d'art il me fait la gueule. Il savait bien que je serais le plus gêné !

-Oui. Il a changé depuis qu'il est aux affaires étrangères.

-Bref. Va falloir trouver un truc pour expliquer mon patrimoine. Je les entends d'ici, baver "qu'est-ce que c'est que ce ministre de l'économie sans économies, à cinquante-cinq ans  il a moins de patrimoine que son chauffeur, le panier percé qui tient les cordons de la bourse" et toutes ces conneries !

-Oui. Faut s'attendre à ça, c'est sûr. Mais on va trouver un truc. Ça va être serré, surtout avec Cécile devant toi... mais on va trouver.

-Réfléchis-y. Priorité absolue. Je te rappelle demain matin première heure. Ok ?

-Compte sur moi, Pierre.

-Salut Jacques !

-A demain, Pierre. "

Comme quoi notre ministre est peut-être fauché, mais aussi lucide !

Robert Willard
le 16/04/2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Willard
commenter cet article

commentaires