Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 18:50

Bonsoir cher lecteur,

Nous n'iront pas quatre chemins : les Intouchables nous font chier. Vigoureusement.

Et ce, sans que nous ayions vu le film.

Mais tout y est si bien réuni pour nous en garantir la détestation !

Omar, qui nous épuise à faire de sa négritude son fonds de commerce ; le personnage joué par Omar : le mythique voyou au grand coeur, par qui l'on entend nous faire oublier tous les autres voyous voleurs, tabasseurs, casseurs, emmerdeurs, qui pourrissent tant et tant de vies (de gens, il est vrai, "valides", donc sans intérêt dramatique) ; Cluzet, fade, sans charisme, éternel ersatz de Dustin Hoffman (il n'y est pour rien mais cela nous insupporte quand même).

La thématique si archi-usée qu'elle en a acquis la transparence d'une culotte pour film X : le voyou (au grand coeur, donc) pourfendeur de conventions bourgeoises compassées et hypocrites, emportant la sympathie par son naturel et son impétueuse générosité ; la pseudo audace consistant à traiter le handicap sans ménagement, "normalement", qui prétend nous estomaquer en faisant dire "merde !" à un paraplégique.

Non, cher lecteur, oubliez cette daube, ce si pur et répugnant produit de la bien- pensance d'aujourd'hui.

Si vous voulez voir une production où le handicap est vraiment traité audacieusement, avec grande tendresse et délicieux humour, inutile d'aller perdre votre temps avec les Intouchables : restez chez vous et regardez la série "Monk" - tout simplement. Elle passe tous les jours à 18h15 sur TMC. C'est un chef-d'oeuvre.

Pauvre cinéma français !

Robert Willard
le 08/12/11

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Willard - dans Actualité divers
commenter cet article

commentaires