Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 09:53

Bonjour cher lecteur,

Une pensée pour Pierre Mondy avant toute chose, à qui nous devons quelques belles heures de cinéma et de théâtre. Notre côté fluide glacial et coussin péteur s'est particulièrement réjoui de sa participation à la "7ème compagnie" - petite perle du genre, aussi peu prétentieuse que divertissante, et délicieusement désuète.

Et certes sa carrière est riche d'autres prestations beaucoup plus prestigieuses - mais si nous avions tant d'affection pour lui, c'était bien grâce à cette trilogie éminemment franchouillarde de Robert Lamoureux.

Car oui, cher lecteur, nous rions volontiers de choses peu raffinées. Un simple pet peut nous mettre en joie. Une glissade sur une peau de banane. Et toutes sortes de farces et attrapes pour fins de noces et banquets. Et nous plaignons sincèrement ceux qui restent imperméables à cet humour grossier, qui nous semble aussi nécessaire au bien-être qu'un bon transit intestinal.

Mais bref. De songer à Pierre Mondy nous a renvoyé, par un mouvement réflexe de notre esprit contrarien, à BHL.

Nous avons évoqué ce penseur capillaire il y a peu, c'est vrai, et nous redoutons de vous lasser, ô mémorisant lecteur. Mais outre qu'il est l'incarnation presque parfaite de l'anti-Mondy, nous ne pouvons pas ne pas vous faire part de sa récente analyse (ici) touchant la périlleuse situation de l'euro.

L'euro est foutu, prédit-il, si l'union politique européenne ne se fait pas rapidement. Et de citer une série de pertinents exemples historiques, d'unions monétaires ayant capoté faute du ciment politique indispensable. Bien entendu, il faudra alors s'attendre au chaos, retour à la barbarie, balablabla...

Voilà qui doit vous aider à y voir plus clair à ce sujet, si tant est que vous ayiez enore eu des doutes.

Car rappelez-vous que BHL est une boussole pointant infailliblement la Voie de la Connerie Optimale. Et que pointe-t-il présentement ? Renforcement de l'intégration politique européenne pour sauver l'euro, sous peine de chaos et "sortie de l'Histoire" (sic).

Il est donc urgent de déconstruire l'intégration politique existante, et de mettre fin à l'euro - pour renouer avec la prospérité et l'avenir historique des nations européennes.

(On notera que Bernard est dans la droite logique des créateurs de l'euro, qui n'ont toujours vu dans la monnaie unique qu'une arme d'intégration politique massive : soit elle donnait la victoire économique à l'Europe, et par là créait les conditions d'émergence d'une politique commune dans la joie et l'oppulence générale - soit, telle une banque pourrie "too big to fail", on était de toutes manières contraints à assurer sa survie, laquelle passait ... par l'intégration politique. (Ce qui s'appelle l'avoir in the baba.))

Merci, ô BHL, Lumière des Crétins, Phare des Andouilles, merci, ô Sextan des Couillons, de nous avoir ainsi éclairé sur cette route si pleine de sirènes fatales, récifs perfides et courants sournois. Nous pouvons aller désormais, sûrs et confiants.

Hardi mes frères : Europa delenda est !

(Et  ceci pour les inconditionnels de la 7ème compagnie).

Robert Willard
17/09/12

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Willard
commenter cet article

commentaires