Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 19:03

Bonsoir cher lecteur,

Nous allons revenir sur les dernières propositions d'Eva Joly à propos de l'Aïd El Kébir et du Kippour.

Auparavant, nous voulons vous faire part d'une bonne nouvelle : Gérard Lenormand sort un nouvel album. Hé ! Le truc de son pote Dave a plutôt bien marché, avons-nous lu quelque part : alors, pourquoi pas lui ? Dave avait combiné une recomposition de ses tubes en version "soul" et une série de duos avec des gens n'ayant rien à perdre (chanteurs désespérés, ou amis ni désespérés ni chanteurs ) : Lenormand, lui, n'a rien recomposé du tout. Il a juste fait des duos sur ses tubes, vieux de quarante ans, donc. Nous ne savons pas avec qui ; mais, tant qu'à faire un nouvel album qui l'est si peu, nous aurions conseillé à Gérard d'aller au bout du concept : c'est-à-dire de faire chanter ses compagnons de duo sur les enregistrements originaux - un bon mixage et vogue le nouvel abum ! Cela lui aurait épargné d'avoir à chanter lui-même, ce qu'il ne sait de toute évidence plus faire, et aurait donné au final un résultat de bien meilleure qualité.

Nous faisons gracieusement cadeau de cette idée à Frédéric François pour son prochain nouvel album, qui, au train où vont les choses, ne saurait beaucoup tarder.

Mais revenons à Eva. Nous avons appris que Daniel Cohn-Bendit la soutient pleinement dans ses intentions d'en finir avec les dates historiques de notre calendrier : en voilà un qui a vraiment le chic pour nous agacer. Mais il fallait s'y attendre. Il ne pouvait pas rester silencieux sur ce sujet et donner à penser qu'Eva Joly était plus apatride que lui - Daniel, on le sait, a des principes.

Quant à Eva, elle nous déçoit beaucoup. Nous en étions resté, jusqu'à il y a relativement peu, à cette image d'incorruptible et courageuse défendresse de la justice qu'elle s'était forgée en tant que juge. Nous l'avions en sympathie, comme tous ceux qui luttent contre le crime et la corruption. Hélas, il est désormais clair que son intransigeance envers les criminels, toute louable qu'elle fût, se nourrissait aux répugnantes mamelles du sectarisme et de la plus étroite bornitude intellectuelle - tant il est vrai que connerie et courte vue peuvent être gages, dans certains contextes, de redoutable efficacité.

N'importe quel Français comprend instantanément l'absurdité consistant à mettre au même niveau, en France, la Pâques et l' Aïd - il n'y a là même pas matière à débat - et d'ailleurs, l'unanimité (moins Daniel Cohn-Bendit) s'est faite, à droite comme à gauche, contre cette proposition.

Mais Eva Joly n'est pas n'importe quelle Française. C'est une Française norvégienne (ou une Norvégienne française ?). Et c'est cette composante norvégienne qui rend sa démarche doublement criminelle.

Avez-vous une idée de ce qu'est la Norvège, cher lecteur ? Permettez-nous d'en brosser un tableau rapide, à toutes fins utiles. C'est, avec le Luxembourg, le pays le plus riche du monde (son PIB par habitant est le double du notre), grâce à une confortable rente gazière et pétrolière. Elle est classée première pour l'indice de développement humain (caractérisant, grosso modo, la qualité de vie). Et elle a été élue "pays le plus pacifique du monde" par le "Global Peace Index". Sa densité de population est une des plus faibles de la planète, moins de 5 millions d'habitants sur 380 000 km2 (l'équivalent de la ville de Lyon répartie sur les deux tiers de l'Héxagone).

Vous l'avez compris, la Norvège est un pays où il fait bon vivre, peuplé de gens plutôt "cools". Un pays vraiment sans problèmes - sauf un. Pas trois, ni deux : un seul. Devinez lequel ?

L'islam. Importé par une immigration relativement récente, due à l'attirante richesse de la contrée conjuguée à la tolérance naturelle de ses habitants, et à une démographie faiblarde. Et qui commence, via les revendications et exigences que nous connaissons bien, à devenir sérieusement gonflant pour les autochtones.

LE seul problème en Norvège, notez bien. Si nous, nous le savons, il est raisonnable de supposer qu'Eva Joly ne doit pas l'ignorer.  Il est  donc doublement criminel, dans son cas, de réclamer ce qu'elle réclame - c'est-à-dire, pour la France, la seule chose qui réussisse à menacer la quiétude sociale de son propre pays d'origine.

Oui, Eva a désormais sa place au banc des accusés. Avec Cohn-Bendit, évidemment. Et tous les fanatiques de l"égalité", à laquelle ils ne comprennent rien, et de la "fraternité", qu'ils croient pouvoir imposer par la loi - pour le plus grand malheur de notre liberté, qu'ils ne tolèrent que dans la mesure où elle ne les dérange pas.

Ces gens sont des fous, cher lecteur. De féroces illuminés qui vous arracheraient les yeux pour vous forcer à aimer votre prochain. Il faut relire l'histoire de la révolution française : cette boucherie fut conduite par des gens de leur trempe, qui utilisaient les mêmes mots grandioses et avaient l'air tout aussi insignifiant, avant que le chaos, d'une secousse, ne les porte (brièvement) au pouvoir.

Ca ne se voit pas parce qu'ils n'ont plus la guillotine. Qu'ils la récupèrent et vous verrez.

Robert Willard
19/01/12

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Willard
commenter cet article

commentaires